Comment s’y retrouver entre vin biologique (Label AB), biodynamique et naturel ?

Dans tous les domaines, l’agriculture biologique, raisonnée ou biodynamique sont, depuis quelques années, de plus en plus présentes et la viticulture n’y échappe pas.
Mais que veulent dire tous ces termes ? Sont-ils vraiment gage de qualité et de respect de l’environnement et de la santé ? Comment s’y retrouver ? 13 degrés Vin vous aide à y voir plus clair.

Vins issus de l’agriculture biologique ou Vins Bio :

L’agriculture biologique (AB) est un mode de production qui a pour particularité d’exclure l’utilisation de biocides de synthèse et des organismes génétiquement modifiés (OGM) ou des produits obtenus à partir d’OGM. Elle s’attelle également à réduire au maximum son impact environnemental. Pour cela la viticulture biologique réduit sa consommation d’intrants et d’énergie fossile tout en valorisant le recyclage des matières organiques. En cela, elle a pour ambition de respecter le vivant depuis les micro-organismes jusqu’à l’être humain sans oublier l’écosystème et le rythme ou les ressources du sous-sol. L’agriculture biologique permet donc de limiter les pressions dues aux bio-agresseurs ou la baisse de rendements.
Pendant longtemps, la certification biologique concernait uniquement la viticulture bio (culture de la vigne) et non la viniculture (vinification). Les bouteilles portaient la mention “vin issu de raisin bio ”. Les vignerons pouvaient obtenir le label AB dès lors qu’ils n’utilisaient pas de pesticides, engrais chimiques et désherbants dans leur vigne. Depuis 2012, la vinification du vin doit également être bio (de la grappe à la bouteille).

Vins en Biodynamie :

C’est l’Autrichien Rudolf Steiner offrant une pédagogie différente qui a posé les principes de l’agriculture biodynamique dans les années 1920. C’est l’un des courants précurseurs à l’agriculture Biologique. La viticulture biodynamique pense la terre comme un TOUT qui suit sa propre évolution.

Cette pratique s’articule autour de trois grands principes :

  • Concevoir la parcelle comme un organisme agricole autonome et individualisé
  • Utiliser des préparations Biodynamiques qui favorise l’équilibre énergétique du domaine
  • Travailler en respectant les rythmes cosmiques, donc en respectant les influences du soleil, de la lune et des planètes.

C’est en tout cas la définition initiale de ce courant. Son application s’est adaptée et profite des nouvelles connaissances dans ces différents domaines.

Vins dit naturel

Le vin dit naturel est un vin sans produits, sans entrants et sans sulfites. Les vins natures ou naturels doivent être nécessairement issus de vigne cultivés en agriculture biologique ou biodynamique. Dès les raisins vendangés, la vinification est réalisée de la manière la plus naturelle possible. Les vignerons n’ajoutent aucune levure ou levain pour la fermentation et aucun sucre. Les producteurs s’appuient sur les levures et le sucre présent naturellement dans le raisin. Il existe aujourd’hui deux associations représentants les productions de vins naturel :

  • L’association des vins S.A.I.N.S (Sas Aucun Intrant Ni Sulfite Ajouté)
  • L’Association des Vins Naturels (AVN)

Mais comment s’y retrouver et choisir un vin bio ou non ?

L’un des repères les plus simples est le label. Il en existe une dizaine qui permettent de guider le choix du consommateur mais ne doivent pas être le seul critère de sélection pour deux grandes raisons :

  • La première, c’est qu’ils ne sont pas si « biologique » que cela. En effet, Le label se base sur le raisin mais ne prévoit rien en termes de restriction lors de la vinification. Et la label Agriculture Bio autorise dans quelques cas l’utilisation d’engrais, d’insecticides, de fongicides et d’entrants œnologiques.
  • La deuxième est que de très nombreux vignerons font du Bio, parfois de meilleure qualité que des vins labellisés, mais ne font pas la démarches de certification justement parce qu’ils sont en désaccord avec les critères d’obtention des labels.

Comment choisir ou s’y retrouver alors ?

Le meilleur conseil à donner est de se renseigner directement sur le site du domaine et sur les techniques utilisées pour l’élaboration de la vigne et du vin. Aller chercher l’information à la source est parfois plus sûr que de se fier aux Labels. Et surtout certains vins ne sont pas labellisés, pourtant ils sont confectionnés en Biodynamie et son très recherchés. C’est notamment le cas du Château d’Issan 2010. Ce vin rouge de Bordeaux est issue d’une production biologique.

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Sous-total
0,00
Total (frais de ports inclus)
0,00
Continuer les achats
0